Mon site internet

Liens vers les sites web créés (ou appréciés) par les Maxximaniaques

Modérateurs : jc, m@XXdede

classic
Giga Maxximaniaque
Giga Maxximaniaque
Messages : 421
Enregistré le : 11 oct. 2006, 13:08
Localisation : Ile de France (Yvelines 78)
Contact :

Messagepar classic » 05 févr. 2008, 16:30

Global Techno, débat et projection le 19 Février 2008.


Image

classic
Giga Maxximaniaque
Giga Maxximaniaque
Messages : 421
Enregistré le : 11 oct. 2006, 13:08
Localisation : Ile de France (Yvelines 78)
Contact :

Messagepar classic » 08 févr. 2008, 09:06

Invitation pour l’avant-première de notre nouveau projet de cinémix


La Blanchisserie et RadioMentale présentent


CINÉMIX

« DECASIA – The State of Decay»
Film de Bill Morrison (2004 – 67 mn)
INTERPRÉTATION SONORE par RADIOMENTALE

Image
Vendredi 15 février 2008
22h – Entrée libre
GALERIE La Blanchisserie


Une plongée visuelle, plastique et sensible au cœur de notre mémoire et des images oubliées du début du 20e siècle.

« Arrivé au cinéma par le détour de la peinture, c'est en plasticien que Bill Morrison envisage son travail cinématographique. Depuis le début des années 90, il poursuit, souvent en collaboration avec le Ridge Theater de New York, la Fabrica en Italie, ou avec des compositeurs-musiciens (Michael Gordon, Bill Frisell, Basel Sinfonietta), une œuvre singulière qui exploite, entre autre, les textures et les qualités poétiques de la pellicule détériorée, créant une fusion des images et des sons fantomatique et hypnotique. Morrison propose une recherche troublante sur le sens de l'histoire et de la mémoire des images, et sur l'impact de l'image en mouvement sur nos sens. Ses « films d'archives », tout particulièrement, appellent une réflexion sur la «mémoire de la pellicule » qui, en se décomposant superbement, révèle l'importance de sa préservation… et du temps propre au cinéma ».

Porté à l’origine par la musique de Michael Gordon, ce classique du cinéma plastique et expérimental est ici revisité par le duo de DJ et d’artistes sonores RadioMentale qui lui apporta une nouvelle dimension musicale, grâce à ses propres collages et montages sonores et titres signés Autechre, Thomas Brinkmann, Godspeed You! Black Emperor, Rechenzentrum, Brian Eno & Harold Budd, Michaela Melian ou Monolake.

La Blanchisserie
24, Rue d’Aguesseau
92100 BOULOGNE BILLANCOURT
Métro : Boulogne Jean-Jaurès
Tél : 01 41 31 31 41
Image

En savoir plus sur le film de Bill Morrison :
http://www.horschamp.qc.ca/article.php3?id_article=138
http://contrechamp.kaywa.com/cin233ma/l ... aussi.html

Sur RadioMentale :
http://www.myspace.com/radiomentale
http://www.myspace.com/danmarchinthemix
http://www.vibrofiles.com/artists/artis ... entale.php
http://www.radiomentale.com

classic
Giga Maxximaniaque
Giga Maxximaniaque
Messages : 421
Enregistré le : 11 oct. 2006, 13:08
Localisation : Ile de France (Yvelines 78)
Contact :

Messagepar classic » 11 mars 2008, 19:37

Kurt Schwitters


Nach konventionellen impressionistischen und expressionistischen Anfängen als Schüler Carl Bantzers 1909 in der Willingshauser Malerkolonie wurde Schwitters 1919 durch seine „Merz-Bilder“ berühmt. Mit Merz bezeichnete er seine Technik, aus Zeitungsausschnitten, Reklame und Abfall Collagen zu erstellen. Als Gegenprojekt zu dem eher destruktiven Dadaismus sollten diese ab 1919 entstandenen Bilder und Skulpturen für einen Wiederaufbau stehen, was Schwitters in die Nähe des Konstruktivismus rückt. Der Begriff Merz entstand angeblich bei einer Collage aus „Commerzbank“ und hat Assoziationen zu „Kommerz“, „ausmerzen“, „Scherz“, „Nerz“, „Herz“ und dem Monat März, der für den Frühlingsanfang steht. Der Merzbau (eine grottenartige Collage-Skulptur mit Erinnerungsstücken), an dem Schwitters etwa zwanzig Jahre in seinem Haus in Hannover arbeitete (hauptsächlich in der Wohnung der Eltern), wurde ebenso wie viele seiner Arbeiten bei einem Bombenangriff zerstört. Eine Rekonstruktion ist im Sprengel-Museum in Hannover zu besichtigen.

Wegen seiner dezidiert unpolitischen Haltung und seinem eher spielerischen Kunstbegriff waren die Beziehungen zum Berliner Club Dada gespannt. Schwitters arbeitete jedoch zeitweise eng mit Hans Arp, Hannah Höch und Raoul Hausmann zusammen und unterhielt Kontakte zu Konstruktivisten wie dem Holländer Theo van Doesburg und dem Russen El Lissitzky. Er gab unregelmäßig die Zeitschrift Merz heraus und arbeitete als Werbe- und Gebrauchsgrafiker unter anderem für die Stadt Hannover und den Schreibwarenhersteller Pelikan. Seine bekannteste Arbeit war die typographische Gestaltung für die Dammerstocksiedlung in Karlsruhe. Um 1928 wurde er Mitglied im Deutschen Werkbund. Den größten Teil seines Lebensunterhaltes sicherten ihm (nach dem Tod des Vaters 1931) Mieteinkünfte aus vier Häusern in Hannover. 1932 trat Schwitters der SPD bei.

Als Lyriker und Schriftsteller hinterließ Kurt Schwitters ebenfalls ein umfangreiches Werk. In seiner Jugend von Expressionisten wie August Stramm beeinflusst, markiert auch für den Dichter Schwitters das Jahr 1919 den Durchbruch zu einem eigenständigen Stil mit dem Gedicht An Anna Blume. Bekannt wurde auch das groß angelegte Lautgedicht Sonate in Urlauten (oder Ursonate), das die Sonatenform nachbildet. Von diesem Text ist auch eine Tonaufzeichnung von Schwitters erhalten, dessen Vortragsqualitäten oft gerühmt wurden. Mit phonetischen oder typografischen Gedichten versuchte Schwitters, verschiedene Kunstgattungen zu verschmelzen. Seine erzählenden und dramatischen Texte sind experimentierfreudig und oft humoristisch.

Von den Nationalsozialisten als „entartet“ verfemt, emigrierte er im Januar 1937 nach Norwegen, wo er schon in den Jahren zuvor die Sommermonate verbracht hatte. In Norwegen entstanden zwei weitere Merzbauten, in Lysaker (zerstört 1951) und auf der Insel Hjertøya (bei Molde). Nach dem deutschen Überfall auf Norwegen floh er 1940 nach England. Er wurde interniert in Douglas (Isle of Man) und wohnte zuerst in London. Dort machte er Bekanntschaft mit Jack Bilbo, der Werke Schwitters in seiner Modern Art Gallery ausstellte. Ab 1945 lebte er in Ambleside, im nordenglischen Lake District. In Elterwater konstruierte er einen letzten Merzbau (Merz barn), eine Arbeit, die er allerdings nicht zu Ende brachte. Mit seinem Gesundheitszustand stand es schon seit 1944 nicht zum Besten, als er nach einer schweren Grippe einen Schlaganfall erlitt. 1946 hatte er einen körperlichen Zusammenbruch und zog sich auch noch einen Oberschenkelhalsbruch zu. Er verstarb am 8. Januar 1948 in Kendal in der Grafschaft Westmorland. Todesursache war ein Lungenödem und eine Herzmuskelentzündung. Er wurde auf dem Friedhof St. Mary’s im nahegelegenen Ambleside beerdigt. Nach einer Überführung 1970 befindet sich seine Grabstätte (auch die seines Sohnes Ernst) auf dem Stadtfriedhof Engesohde (Abteilung 6) seiner Heimatstadt Hannover. Auf diesem Friedhof spielt übrigens auch sein 1946 im Exil entstandenes satirisches Stück Das Familiengrab. Der Grabstein trägt sein Motto „Man kann ja nie wissen“. Einige seiner Werke wurden zum Beispiel postum auf der documenta 1 (1955), der documenta II (1959) und der documenta III im Jahr 1964 in Kassel gezeigt. Zum Andenken an Kurt Schwitters sind zwei staatliche Oberschulen nach ihm benannt worden, zum einen in Hannover und zum anderen in Berlin-Pankow. In Wittmund wurde eine Straße nach ihm benannt. Seine Heimatstadt Hannover ehrte ihn mit der Benennung des Platzes vor dem Sprengel-Museum mit seinen Namen.

Kunst [Bearbeiten]1919, "Merzbild 9b, Das große Ichbild", Museum Ludwig, Köln
1919, "Konstruktion für edle Frauen", Los Angeles County Museum of Art
1919, "Das Undbild", Staatsgalerie Stuttgart
1921, "Merzbild 32a, Das Kirschbild", Museum of Modern Art, New York
1930, "Maraak, Variation I", Guggenheim Collection, Venedig
1930, "Merzbild P", Sprengel-Museum, Hannover
1942, "Aerated IX", (Assemblage; 88x104 cm; Stiftung Insel Hombroich)
über 130 Werke der Schwitters-Sammlung des Sprengel-Museum Hannover in ihrer Zeit. Projektleitung: Norbert Nobis. Hannover: Schlüter 1996. 1 CD-ROM. + Begleitheft. (M-Art-Edition. 1)
Zahlreiche Schwitters-Bilder sind auch im Museum Insel Hombroich bei Neuss zu sehen.


Literatur [Bearbeiten]Das literarische Werk. Hrsg. von Friedhelm Lach. 5 Bände. Köln: DuMont, 1974-1981.
1. Lyrik. 1974.
2. Prosa 1918-1930.
3. Prosa 1931-1948.
4. Schauspiele und Szenen.
5. Manifeste und kritische Prosa.
Der Nachlass von Kurt und Ernst Schwitters. Kurt-und-Ernst-Schwitters-Stiftung. Bearb. von Isabel Schulz. Hannover: Kurt-und-Ernst-Schwitters-Stiftung 2002.
KUWITTER. Grotesken, Szenen, Banalitäten, Hamburg: Nautilus 2004, ISBN 3-89401-132-7

Otto Nebel: Kurt Schwitters zum Gedächtnis. >text + kritik<Nr>Schriften zur Kunst< hrsg. mit einem Geleitwort von Rene´Radrizzani; Mäander Verlag; München 1988.ISBN 3-88219-405-7.
Fux, Evelyn: Schnitt durch die verkehrte Merzwelt. Konzeptionen des Narrativen in der Prosa von Kurt Schwitters
. Hrsg. von Anja Ohmer. (Aspekte der Avantgarde, Band 10) Berlin: Weidler- Verlag, 2007. ISBN 978-3-89693-484-0
Bernd Scheffer: Anfänge experimenteller Literatur: das literarische Werk von Kurt Schwitters. Bonn: Bouvier 1978. ISBN 3-416-01396-4
John Elderfield: Kurt Schwitters. Düsseldorf: Claassen 1987. ISBN 3-546-42483-2
Gerhard Schaub (Hrsg.): Kurt Schwitters: "Bürger und Idiot". Beiträge zu Werk und Wirkung eines Gesamtkünstlers. Mit unveröffentlichten Briefen an Walter Gropius. Berlin: Fannei und Walz 1993. ISBN 3-927574-19-8
Gwendolen Webster: Kurt Merz Schwitters. A biographical study. Cardiff: University of Wales Press 1997. ISBN 0-7083-1438-4
Klaus Stadtmüller: Schwitters in Norwegen. Arbeiten, Dokumente, Ansichten. Hannover: Postskriptum 1997. ISBN 3-922382-73-8
Karin Orchard, Isabel Schulz: Kurt Schwitters. Werke und Dokumente. Verzeichnis der Bestände im Sprengel-Museum Hannover. Katalog. Hannover: Sprengel-Museum 1998. ISBN 3-89169-132-7
Walter Fähnders/Helga Karrenbrock: "Ich sage nämlich das Gegenteil, aber nicht immer". Die Avantgarde-Manifeste von Kurt Schwitters. In: Manifeste: Intentionalität. Hrsg. von Hubert van den Berg und Ralf Grüttemeier. Amsterdam u. Atlanta: Rodopi 1998, S. 57-90. ISBN 90-420-0318-9
Ernst Nündel: Kurt Schwitters mit Selbstzeugnissen und Bilddokumenten. Aufl. Reinbek: Rowohlt 1999. (Rowohlts Monographien. 296) ISBN 3-499-50296-8
Dietmar Elger: Der Merzbau von Kurt Schwitters. Eine Werkmonographie. 2. Aufl. Köln: König 1999. (Kunstwissenschaftliche Bibliothek. Bd. 12) ISBN 3-88375-362-9
Karin Orchard/Isabel Schulz: Kurt Schwitters Catalogue raisonné. Hrsg. von Sprengel Museum Hannover im Auftrag der Niedersächsischen Sparkassenstiftung, der Norddeutschen Landesbank, der Stadtsparkasse Hannover und der Kurt und Ernst Schwitters Stiftung, Ostfildern-Ruit, Bd.1, 2000: ISBN 3-7757-0926-6 / Bd.2, 2003: ISBN 3-7757-0988-6 / Bd.3, 2006: ISBN 3-7757-0989-4
Manfred Engel: Collage als Karnevalisierung. Schwitters Merzkunst. In: Bachtin im Dialog. Festschrift für Jürgen Lehmann. Hrsg. von Markus May und Tanja Rudtke. Heidelberg: de Gruyter 2006, S. 271–296. ISBN 978-3-8253-5279-0
Merz World – Processing the Complicated Order, edited by Adrian Notz and Hans Ulrich Obrist, JRP Ringier, August 2007 ISBN: 978-3-905701-37-1, with contributions from Stefano Boeri, Peter Bissegger, Dietmar Elger, Yona Friedman, Thomas Hirschhorn, Hans Ulrich Obrist, Karin Orchard and Gwendolen Webster.

Kurt Schwitters: "Herbst, Die Raddadistenmaschine, Hannover, Dorf, Kritiker, in Expressionistische Dichter des Sturms - OTTO NEBEL spricht: August Stramm, Kurt Schwitters, Otto Nebel; rec. Wien 1962; Amadeo AVRS 2060.
Ursonate. Orig. performance by Kurt Schwitters. Mainz: WERGO Schallplatten 1994. 1 CD, mono, AAD + Beiheft. (Music of our century)
Kurt Schwitters: Von der Gurgel bis zur Zehe. Vorgetragen von Bernd Rauschenbach. Zürich: Kein & Aber 2003. 1 Doppel-CD. + 1 Begleith. ISBN 3-0369-1142-1
Kurt Schwitters: Ursonate. Gesprochen von Jaap Blonk. Aalsmaar (NL): Bastamusic 2004. 2 CDs. 61 Minuten.
weitere Aufnahmen der Ursonate siehe: Ursonate

classic
Giga Maxximaniaque
Giga Maxximaniaque
Messages : 421
Enregistré le : 11 oct. 2006, 13:08
Localisation : Ile de France (Yvelines 78)
Contact :

Messagepar classic » 11 mars 2008, 19:49

anthology of noise & electronic music vol. 1 & 2 :: sub rosa

Avec ces deux anthologies du bruit et du son électronique, Guy Marc Hinant, manager et membre fondateur du label Sub Rosa aux côtés de Frédéric Walheer, nous propose un regard rétrospectif précieux, sur l'histoire des musiques électroniques et les filiations entre pionniers d'hier et expérimentateurs d'aujourd'hui.

Certaines des pièces reproduites ici sontdes monuments de la musique électronique, d'autres ont, par contre, été diffusées de manière plus confidentielle. Les compositions "contemporaines", sont quant à elles en majorité inédites. SubRosa peut se narguer de posséder certaines des archives les plus représentatives des avant-gardes du 20e siècle. Le catalogue comprend bon nombre d'enregistrements rares de Marcel Duchamp, William S. Burroughs, Antonin Artaud ou encore la poésie sonore de Kurt Schwitters, mais ceci n'est qu'un très bref aperçu des richesses et des différents segments du label bruxellois.

Pour ce qui est des résonances électroniques, voici en attendant le volume #3 (axée notamment sur le "Studio für elektonische Musik" de Cologne), le contenu détaillé de ces deux premières compilations :

an anthology of noise & electronic music
first a-chronology 1921 - 2001 (volume #1)
(date de sortie : 06/2002 - 2CD + livret 38 pages)

CD 1
1. Luigi et Antonio Russolo - Corale - (1921) 1:57
2. Walter Ruttmann - Wochende (1930) 11:17
3. Pierre Schaeffer - Cinq études de bruits : étude violette (1948) 3:18
4. Henri Pousseur - Scambi (1957) 6:27
5. Gordon Mumma - The Dresden Interleaf 13 February 1945 (1965) 12:43
6. Angus Maclise, Tony Conrad et John Cale - Trance #2 (1965) 5:07
7. Philip Jeck, Otomo Yoshihide et Martin Tétreault - Untitled #1 (2000) 6:06
8. Survival Research Laboratories - October 24, 1992 Graz, Austria (1992) 6:11
9. Einstürzende Neubauten - Ragout : Küchen Rezpt Von Einsturzende Neubauten (1998) 4:08
10. Konrad Boehmer - Aspekt (1966) 15:13


CD 2
1. Nam June Paik - Hommage à John Cage (1958-59) 4:13
2. John Cage - Rozart Mix (1965) 7:18
3. Sonic Youth - Audience (1983) 6:00
4. Edgard Varèse - Poeme Electronique (1957-58) 8:00
5. Iannis Xenakis - Concret PH (1958) 4:40
6. Paul D. Miller aka DJ Spooky That Subliminal Kid - FTP > Bundle / Conduit 23 (2001) 8:07
7. Pauline Oliveros - A little Noise in the System (Moog System) (1966) 30:16
8. Ryoji Ikeda - One Minute (1997) 1:00


an anthology of noise & electronic music
second a-chronology 1936 - 2003 (volume #2)
(date de sortie : 06/2003 - 2CD + livret 40 pages)
Acheter Anthology of Noise & Electronic Music, Vol. 2

CD 1
1. Vladimir Ussachevsky + Otto Luening - Incantation For Tape (1953) 2:36
2. Luc Ferrari - Visage V (1958-59) 10:36
3. Tod Dockstader - Aerial > Song (2002) 12:56
4. Johanna M. Beyer - Music of the Spheres (1938) 6:00
5. Morton Subotnick - Mandolin (1962) 7:02
6. Daphne Oram - Four Aspects (1960) 8:14
7. Robin Rimbaud / Scanner - Emily (2003) 4:53
8. Hugh Davies - Quintet (1967-68) 12:11
9. Alan R. Splet - Space Travel w/ Changing Choral Textures (1983) 4:04
10. Kim Cascone - Zephirum Scan (2002) 4:49

CD 2
1. Sean Booth + Rob Young / Autechre - Bronchus One.1 (1991) 6:04
2. Yoshihiro Hanno / Multiphonic Ensemble - On/Off Edit (2001) 9:12
3. Meira Asher + Guy Harries - Torture - Bodyparts (2001) 3:42
4. Lasse Steen / Choose - Purzuit ov Noize (1994) 5:37
5. Woody McBride - Pulp (1993) 6:07
6. David Lee Myers / Arcane Device - Lathe (1988) 5:54
7. Laibach - Industrial Ambients (1980-82) 9:57
8. SPK - Slogun (1979) 6:15
9. Percy Grainger - Free Music #1 (for four theremins) (1936) 1:59
10. Sun Ra and the Arkestra - Imagination (1965) 2:04
11. Don Van Vliet / Captain Beefheart - She's too much for my Mirror / My Human gets me blues (1969) 5:21 [Vidéo - festival Amougies - Belgique - octobre 1969]



+ site de Sub Rosa : www.subrosa.net
+ voir aussi : OHM: The Early Gurus of Electronic Music : 1948-1980
+ voir aussi : An Anthology of Noise & Electronic Music Vol.3 1952-2004

classic
Giga Maxximaniaque
Giga Maxximaniaque
Messages : 421
Enregistré le : 11 oct. 2006, 13:08
Localisation : Ile de France (Yvelines 78)
Contact :

Messagepar classic » 15 avr. 2008, 04:14

Conference Vinyle Versus Digital


Image
Conférence : Vinyle Versus Digital, les métiers du disque à l'heure du numérique !


Mardi 15 Avril à 19h @ TECHNOPOL

Dans le cadre de l'exposition Don't Kill The Vinyl, Technopol propose un nouveau cycle de rencontres autour de la diffusion de la musique.


Mutation des canaux traditionnels de diffusion, nouveaux moyens de distribution de la musique et changement des comportements de consommation. Après s’être longtemps penchée sur la recherche de moyens innovant pour s'adapter aux changements sociaux économiques, perçus comme inévitables, l’industrie du disque à accepter le fait que son marché soit en pleine mutation. Ces nouvelles pratiques soulèvent de nombreuses questions dans le monde des musiques électroniques : le vinyle est-il condamné à la disparition? qu'en est-il des supports numériques et des nouveaux médias.Pour ce faire nous invitons différents acteurs à exprimer leur point de vue afin de faire avancer le débat autour des modes de diffusion de la musique, de la création artistique et des réalités économiques.

Modération : Jean Yves Leloup (Journaliste / ecrivain)
Intervenants : Eric Labbé (Disquaire My Electro Kitchen), Sébastien Du Petit Thouars (Label Dialect Recordings), Nicolas Vu-Hoang (Dj Nick V), Patrice Bardot (Rédacteur en Chef Tsugi)

+ infos : http://www.technopol.net/assotechnopol/ ... tkill.html

Technopol
67 avenue Parmentier
75011 Paris M° Parmentier
www.technopol.net <http>
contact : Rémi BONIN
remi@technopol.net
01 53 36 04 19
--

classic
Giga Maxximaniaque
Giga Maxximaniaque
Messages : 421
Enregistré le : 11 oct. 2006, 13:08
Localisation : Ile de France (Yvelines 78)
Contact :

Messagepar classic » 19 avr. 2008, 16:46

Ecoutez, c'est du cinéma !!!!!!


Retrouvez RadioMentale
le jeudi 24 avril à 20h dans le cadre du festival B.O. Mix
pour découvrir sa nouvelle version sonore et musicale
du “Pulsions” de De Palma.

--
RADIOMENTALE
Jean-Yves Leloup & Eric Pajot
http://www.radiomentale.com
http://www.myspace.com/radiomentale
http://www.disc-over.org
________________________

5 projections, 5 soirées à l’Elysées Biarritz
22-26 avril // 19h00 02h00 (films à 20h00)
Elysées Biarritz 22-24 rue Quentin Bauchart M Georges V


Mardi 22 avril AELITA selon SPORTO KANTES
Premier film russe de Science fiction, tiré du roman d'Alexei Tolstoï…Mars est devenue une planéte capitaliste... Costumes au style géométrique jouant du noir et blanc, décors qui évoquent le constructivisme et le cubisme signés Alexandra Exter et son protégé Isaak Rabinovich qui seront bientôt repris par Fritz Lang dans Métropolis, et plus tard pour la création des décors de Flash Gordon.

Mercredi 23 avril NORMAN MCLAREN selon DJ OOF
Au panthéon des grands auteurs de l’histoire du cinéma, la figure de McLaren renvoie à l’un des plus fameux pionniers du film d’animation et expérimental. Il a construit une oeuvre singulière sous le signe de l’invention, de la recherche et de l’humanisme. Véritable artisan de l’image il travaille tel un peintre, la pellicule est sa toile. Il la peint, la dessine, obtient des créations sonores par grattage ou encore créé des animations en papier découpé.

Jeudi 24 avril PULSIONS selon RADIOMENTALE

Ce thriller, parmi les plus culte de Brian De Palma, offre une variation sur « Psychose » et « Vertigo » d’Alfred Hitchcock, à travers une intrigue mêlant érotisme et suspense. De Palma est à son apogée, conjuguant mouvements de caméra chorégraphiés, séquences muettes et lumière irréelle. Un cinéma en forme rêve et de ballet, remixé ici en direct par les deux DJs et artistes sonores de RadioMentale, qui apportent à ce film une nouvelle dimension sexy et sensuelle, étrange et inquiétante, avec des musiques signées Arpanet, Loscil, Biosphere, Lusine, Aphex Twin…



Vendredi 25 avril LARUE selon NICOLAS ERRERA
Le film dont s’est inspiré Martin Scorcese pour réaliser After Hours. Un bourgeois bien tranquille et bien marié aperçoit par sa fenêtre une prostituée qui arpente le trottoir… L’aventure en bas résille en bas de chez soi….

BALANCOIRES et LA GLACE A TROIS FACES selon SCRATCH MASSIVE
BALANCOIRES Au cours d’une fête foraine, un fakir endort un couple de jeunes gens et les fait voyager dans un monde triste et endeuillé. Au réveil, la fête leur paraît plus belle que jamais. Noël Renard utilise le sepia pour la normalité et le bleu pour le monde de mort où le fakir plonge les protagonistes du film. L’effet est saisissant.
LA GLACE A TROIS FACES Véritable chef-d’oeuvre dont la modernité nous surprend encore, le cinéaste évoque l’histoire d’un homme raconté par trois femmes. Chaque portrait esquissé nous dévoile un homme différent dont on ne saura finalement rien tant les descriptions divergent.

Image

classic
Giga Maxximaniaque
Giga Maxximaniaque
Messages : 421
Enregistré le : 11 oct. 2006, 13:08
Localisation : Ile de France (Yvelines 78)
Contact :

Messagepar classic » 19 avr. 2008, 20:37

Daniel Menche : Radiant Blood

Image
Image
Image

classic
Giga Maxximaniaque
Giga Maxximaniaque
Messages : 421
Enregistré le : 11 oct. 2006, 13:08
Localisation : Ile de France (Yvelines 78)
Contact :

Messagepar classic » 24 avr. 2008, 16:48

Dans le cadre de mon espace perso sur : http://www.myspace.com/danmarchinthemix
Je vous propose de découvrir ma gallerie d'image expérimentale en rapport biensur avec mes mixes Ambient et mon site internet : danmarchinthemix.wifeo.com

N'hésitez pas à poster vos commentaires, ils seront les bienvenue.


Je vous souhaite une bonne visite da la gallerie...

classic
Giga Maxximaniaque
Giga Maxximaniaque
Messages : 421
Enregistré le : 11 oct. 2006, 13:08
Localisation : Ile de France (Yvelines 78)
Contact :

Messagepar classic » 26 avr. 2008, 19:42

Mon nouveau mix est enfin disponible. Quelques bons vieux classiques et des choses rares dans ce Relic II deuxième edition.....

Cliquez ci-dessous pour l'écouter en direct sans le télécharger :
http://www.zshare.net/audio/111383218fdfaec1/

Vous pouvez également l'écouter sur mon site internet :
http://danmarchinthemix.wifeo.com

Ou sur mon espace perso :
http://www.myspace.com/danmarchinthemix


Bon mix à toutes et à tous..... Les commentaires seront les bienvenue biensur.....

classic
Giga Maxximaniaque
Giga Maxximaniaque
Messages : 421
Enregistré le : 11 oct. 2006, 13:08
Localisation : Ile de France (Yvelines 78)
Contact :

Messagepar classic » 25 mai 2008, 19:29

Radio Mentale : Archive 1

Voici un mix de Radio Mentale extrait d'un de mes enregistrements du mois de Juin 1996.

Une petite merveille de 49 Minutes, dans laquelle vous découvrirez des sons merveilleux, fantastiques, étranges et qui vous entraînera vers une sorte de séance de cinéma illuminé par des sons éclatants et sublimes.

Cliquez ci-dessous :
http://www.zshare.net/audio/1256294041be7f35/

Je vous souhaite de passer une bonne expérience sonore....

classic
Giga Maxximaniaque
Giga Maxximaniaque
Messages : 421
Enregistré le : 11 oct. 2006, 13:08
Localisation : Ile de France (Yvelines 78)
Contact :

Messagepar classic » 17 juin 2008, 19:13

RadioMentale - Eglise St Eustache


Dans le cadre de la Nuit des Nouveaux Arts Sacrés,
RadioMentale présente sa version cinémixée du classique “Life Out Of Balance/Koyaanisqatsi” de Godfrey Reggio,

Samedi 21 Juin à 16h précise, Eglise St Eustache. Paris. Entrée libre.

Image
« LIFE OUT OF BALANCE »
( KOYAANISQATSI)
Film de Godfrey Reggio. 1983. 1h20
Nouvelle bande-son par RADIOMENTALE
A mi-chemin entre le documentaire et l'art visuel, Koyaanisqatsi est un point marquant de l'histoire cinématographique des vingt dernières années et a particulièrement influencé toute la nouvelle génération de VJs et d’artistes visuels de la scène électronique. Souvent imité, jamais égalé, ce premier volet de la trilogie réalisée par Godfrey Reggio (Koyaanisqatsi, Powaqatsi, Naqoyqatsi), produit par Francis Ford Coppola, est incontestablement le plus réussi et le plus marquant de la série. Film sans dialogues, décrivant un monde, une planète, entre nature, artifices, technologie et urbanisme, ce long-métrage d’une beauté visuelle à couper le souffle, se veut une forme d’interrogation profondément humaniste sur l’évolution de notre civilisation.

Porté à l’origine par la musique de Phlipp Glass, il est ici mis en musique par le duo de DJs RadioMentale qui apportent un nouveau souffle électronique et une nouvelle énergie techno à ce classique d’un cinéma visuel et voyageur, grâce à des titres de Monolake, Trentemøller, Danton Eeprom, Egoexpress, MyMy, Brian Eno, Squarepusher, Chris Watson, etc…


Pour en savoir plus sur cette manifestation organisé à l’Eglise St Eustache, et qui réunit des artistes comme Winter Family, Charlemagne Palestine, Antilles ou GOL, vous trouverez en pièce jointe le dossier de presse.

www.myspace.com/nuitdesnouveauxartssacres <http>

classic
Giga Maxximaniaque
Giga Maxximaniaque
Messages : 421
Enregistré le : 11 oct. 2006, 13:08
Localisation : Ile de France (Yvelines 78)
Contact :

Messagepar classic » 13 juil. 2008, 15:23

Hello à toutes et à tous !

Mon nouveau mix est enfin disponible.

Pour ce nouveau mix de Radiomentale, j'ai voulu apporter une touche de sons atmosphériques essayant d'atteindre l'espace temps en passant par les galaxies, mélangant voix, bruits divers, machines, recomposition de vinyls, mélangant les hautes fréquences avec les basses fréquences électroniques et électriques. Vous y trouverez une partie atmosphérique / Ambient advangardiste et une partie Techno Expérimentale.

Cliquez ci-dessous : http://www.zshare.net/audio/152309747fef8151/

Je vous souhaite de passer une excellente expérience sonore...


http://www.myspace.com/danmarchinthemix

http://danmarchinthemix.wifeo.com/

classic
Giga Maxximaniaque
Giga Maxximaniaque
Messages : 421
Enregistré le : 11 oct. 2006, 13:08
Localisation : Ile de France (Yvelines 78)
Contact :

Messagepar classic » 09 août 2008, 16:45

Voici en bref l'histoire de Konstantin Raudive concernant ces expériences en matière de transcommunication, E.V.P. (Electronic Voice Phenomena)

A lire sur mon site internet : http://danmarchinthemix.wifeo.com/konst ... audive.php


A venir, CD audio sur Konstantin Raudive avec des archives sonores incroyables revisité par les plus grands producteurs de musiques Ambient et Expérimentale.


N'hésitez pas à poster vos commentaires sur ce sujet.


Merci

classic
Giga Maxximaniaque
Giga Maxximaniaque
Messages : 421
Enregistré le : 11 oct. 2006, 13:08
Localisation : Ile de France (Yvelines 78)
Contact :

Messagepar classic » 10 août 2008, 13:51

En raison du nouveau projet de Life Garden : Bardo For Mom

Je vous le présente en exclusivité pour ceux qui aiment la drône Ambient / Dark et Expérimentale !

Cliquez ci-dessous :
http://oliphantarts.com/test/Bardo_for_Mom.MP3

Plus de renseignement sur :
http://profile.myspace.com/index.cfm?fu ... 85d5bcb097

Vous pouvez également trouver ce mix sur mon site internet.

Bonne écoute à toutes et à tous !

classic
Giga Maxximaniaque
Giga Maxximaniaque
Messages : 421
Enregistré le : 11 oct. 2006, 13:08
Localisation : Ile de France (Yvelines 78)
Contact :

Messagepar classic » 15 août 2008, 14:59

Relic II

http://www.zshare.net/audio/111383218fdfaec1/

la playlist de ce mix est enfin disponible !

Relic II : Playlist

Dj Olive : Bank It A,B,C,D,E,F (From the Album : Copier Coller) - Quatermass Records 2000 (Vinyl)
Woob : Void, Part 2 - Beeswax UK Records 1994 (Vinyl)
Tournesol - Kokotsu : Imeat - Apollo Records 1994 (Vinyl)
The Future Sound Of London - Cascade : Part 3, 4 - Virgin Records 1993 (Vinyl)
Air Liquide - Nephology (The New Religion) : If There Was No Gravity - Rising High Records 1994 (Vinyl)
Woob : Void, Part 2 (Journeyman A.M.Mix) - Beeswax UK Records 1994 (Vinyl)
Wyrm : Labyrinth Defector - Somnimage Records 2003 (Vinyl)
György Ligeti - 2001 - A Space Odyssey : Requiem For Soprano, Mezzo-Soprano, 2 Mixed Choirs And Orchestra - MGM Records 1973 (Vinyl)
Aphex Twin - Selected Ambient Works 85-92 : Tha - Apollo Records (Vinyl)




Et également du mix : Frequency Of Symphony

http://www.zshare.net/audio/152309747fef8151/


Frequency Of Symphony playlist :

The Irresistible Force - Flying High : Spiritual High - Rising High Records 1992 (Vinyl)
Seti - Pharos : Beacon 04 - Instinct Ambient Records 1995 (CD)
The Irresistible Force - Flying High : Mountain High (Live) - Rising High Records 1992 (Vinyl)
Seti - Pharos : Beacon 01- Instinct Ambient Records 1995 (CD)
Aphex Twin - Selected Ambient Works 85-92 : i - Apollo Records (Vinyl)
Xingu Hill - Maps Of The Impossible : Trail - Nova Zembla Records 1995 (Vinyl)
Dna Le Draw D-Kee : DNA - Korm Plastics Records 1995 (Vinyl)


Retourner vers « Les sites web des Maxximaniaques »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité